La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"LaRose", Louise Erdrich

" Un enfant c'est un ange, à cet âge-là, les ailes, ça n'est pas encore tombé." (Victor Hugo)

Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d'un gris acier, recouvre les champs nus d'un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c'est la chasse au cerf qui annonce l'entrée dans l'automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d'honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l'animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s'effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans. (...) (P)our réparer son geste, Landreaux choisira d'observer une ancienne coutume en vertu de laquelle il doit donner LaRose, son plus jeune fils, aux parents en deuil. Une terrible décision dont Louise Erdrich, mêlant passé et présent, imagine avec brio les multiples conséquences.

LaRose, un-petit-garçon-trait-d’union, entre modernité et tradition, entre les gens et les cœurs.

LaRose, une vieille dame un peu bizarre, une enfant sauvage, un prénom, une lignée, une malédiction ou au contraire ?

LaRose, comme une mélopée, un texte ardu, poétique et décousu. Qui se mérite, qui secoue, qui émeut, qui indigne et qui fait réfléchir.

LaRose, un roman lumineux baigné de noir, une tragédie grecque, des drames, des pleurs, de l’amour, beaucoup d’amour. Et de la résilience.

LaRose, les figurines de superhéros, les légendes, les pamphlets de Lyman Frank Baum, les références à Matrix, la moquette à shampooiner et les tiques à retirer, les jeux des enfants et les larmes des mères, les médicaments qui s'avalent et les rêves qui se brisent, les souvenirs enfouis qui refont surface et les désirs inavouables qui s'incrustent peu à peu...

LaRose, un roman sur le lien et un lien, sans doute, aussi… entre l'auteur et ses origines, entre le lecteur et ce monde qu'il ne connait pas, entre la magie des mots et la magie tout court.

LaRose, un roman à lire. Et vite.

LaRose, un roman lu grâce à Léa et au Picabo River Book Club.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jerome 16/02/2018 16:56

J'en suis à la moitié. Totalement sous le charme !

Karine 11/02/2018 15:08

Bon, je suis convaincue... il faut que je le lise.

Fanny 09/02/2018 09:26

D'accord avec tout ce que tu dis, Madame!

Fanny 09/02/2018 13:57

Oui! Ca me donne envie de lire ses autres romans!

LaFée 09/02/2018 13:56

C'était chouette, hein?